/

L'édition d'Interpom Primeurs 2018

  • Session : 2018-2019
  • Année : 2019
  • N° : 123 (2018-2019) 1
  • Question écrite du 17/12/2018
    • de PREVOT Patrick
    • à COLLIN René, Ministre de l'Agriculture, de la Nature, de la Forêt, de la Ruralité, du Tourisme, du Patrimoine et délégué à la Grande Région
    Fin novembre, l’Interpom Primeurs 2018 s’est tenu à Courtrai. L’événement est connu comme étant le plus grand salon « indoor » de la pomme de terre au monde, représentant l’ensemble de la chaîne, de la culture à la transformation et à la commercialisation.

    Outre le large éventail d’exposants et les nombreuses possibilités de réseautage, le salon proposait un programme de « séminaires walk-in » sur la place de l’innovation dans ce secteur.

    Monsieur le Ministre ayant participé à l’événement, qu’en retient-il ? Qu’en ressortait-il quant à l’avenir du secteur ?
  • Réponse du 07/01/2019
    • de COLLIN René
    Le salon Interpom Primeurs 2018 qui s’est déroulé les 25, 26, 27 novembre a mis en évidence, au travers de deux conférences et de séminaires, les nouvelles technologies liées à des variétés de pommes de terre robustes bio et à la création d’une nouvelle variété pour la transformation des pommes de terre en chips.

    Une filière chips a pu se créer grâce au programme de recherche du Centre wallon de Recherches agronomiques (CRA-w) relatif à la création de nouvelles variétés de plants de pommes de terre. Après 10 ans de recherches et de tests, la filière de production et de transformation de cette variété de pommes de terre nommée « Louisa » a été créée en Wallonie.

    La nouvelle variété convient tant à la production conventionnelle que biologique et permettra de développer une filière locale pour la production de chips.

    Cela permet de garantir une plus grande autonomie pour les producteurs.

    J’ai signé la Convention pour les variétés robustes dans le secteur bio tout comme la plupart des structures et opérateurs publics et privés concernés en Wallonie. Cette convention signée dans la foulée de la Flandre (juin 2018) et des Pays-Bas (2017) engage les signataires à participer activement au développement de variétés tolérantes ou résistantes au mildiou pour le secteur des pommes de terre fraîches. Il s’agit d’exploiter plus vite les possibilités offertes par la sélection variétale en la matière. Cette expérience peut être très utile au secteur conventionnel en démontrant les possibilités de progrès génétique et l’exploitation à grande échelle de variétés tolérantes. Des séminaires mirent également les nouvelles technologies en exergue.

    Enfin, les perspectives de développement liées aux images satellitaires pour les suivis des cultures et l’évaluation des rendements et leur qualité sont importantes. Même si des progrès doivent encore être faits notamment en termes de modèles de croissance, cette piste doit être exploitée par les structures de recherche et développement wallonnes. Les projets actuels Belcam et Watch It Grow vont dans ce sens.