/

Le développement de l'offre cyclable en Wallonie picarde

  • Session : 2017-2018
  • Année : 2017
  • N° : 424 (2017-2018) 1
  • Question écrite du 29/11/2017
    • de VANDORPE Mathilde
    • à DI ANTONIO Carlo, Ministre de l'Environnement, de la Transition écologique, de l'Aménagement du Territoire, des Travaux publics, de la Mobilité, des Transports, du Bien-être animal et des Zonings

    La Wallonie vient de se doter d’une ambitieuse « Vision mobilité 2030 » qui comporte un important volet consacré à la politique cyclable et ambitionne de parvenir à 5 % de déplacements à vélo en 2030.

    La Wallonie picarde a toujours porté une attention particulière à ce mode de déplacement doux.

    Monsieur le Ministre peut-il faire le point sur le développement de l’offre cyclable en Wallonie picarde ? Quels sont les dossiers actuellement en cours ? Pour quels montants ?

    Plus particulièrement peut-il faire le point sur les dossiers Ravel ?

    De nouvelles initiatives seront-elles lancées dans le cadre de la Vision mobilité 2030 ? Dans l’affirmative lesquelles ? Avec quels budgets ?

    Les usagers cyclistes seront-ils associés à l’élaboration de ces projets, y compris au niveau des communes ?

    Une concertation sera-t-elle menée avec les autres acteurs du secteur du transport pour favoriser l’intermodalité ? Je pense ici en particulier à l’aménagement et la sécurisation des parkings vélos.
  • Réponse du 18/12/2017
    • de DI ANTONIO Carlo

    Dans le cadre de mon appel à projets portant sur l’amélioration de la mobilité douce, les communes suivantes de la Wallonie Picarde ont été retenues pour bénéficier d’un subside :
    * Ellezelles : 64.428,75 euros pour réaliser trois liaisons cyclo-piétonnes sécurisées : 1. entre le nord de la commune, le RAVeL et le centre d'Ellezelles, 2. entre le RAVeL et le centre d'Ellezelles, 3. entre le RAVeL de Flobecq et le centre d'Ellezelles.
    * Enghien : 54.358,50 euros pour réaliser un itinéraire cyclo-piéton sécurisé sur le tronçon 2 la ligne 123.
    * Leuze-en-Hainaut : 100.000 euros pour aménager une liaison cyclo-piétonne sécurisée sur la ligne 86 entre la gare de Leuze-en-Hainaut et le village de Grandmetz.
    * Mouscron : 99.688,88 euros pour réaliser une liaison cyclo-piétonne sécurisée entre la rue de la Persévérance et la rue de la Roussellerie.
    * Pecq : 100.000 euros pour créer une liaison cyclo-piétonne sécurisée rue du Vieil Escaut.
    * Rumes : 92.468,25 euros pour réaliser un itinéraire cyclable sécurisé entre les villages de Rumes et de La Glanerie.
    * Silly : 97.637,93 euros pour aménager la ligne 287 entre la rue de la Station à Silly et le square Camille Theys à Bassilly.

    Concernant le développement du RAVeL en Wallonie picarde, les moyens sont concentrés sur l’itinéraire international « Euro Vélo 5 » (Londres – Brindisi) qui traverse d’ouest en est la Wallonie Picarde sur son tronçon Lille – Bruxelles.
    Ainsi dans le cadre du « Plan RAVeL », l’aménagement de la ligne 87 entre Flobecq et Lesinnes est en cours de travaux actuellement. D’ici à 2019 l’ensemble du chemin de halage du Canal de l’Espierre sera également réfectionné.
    Des budgets complémentaires européens ont été obtenus dans le cadre du projet « Eurocyclo » du programme INTERREG 2014-2020 porté par IDETA en collaboration avec la DGO1. Ils portent sur l’aménagement de la section Russignies-Renaix-Ellezelles sur 6,15 kilomètres, le passage du pont du Beaufaux à Ellezelles et l’aménagement d’une passerelle vélo sur la Dendre à Lessines.

    Dans le cadre de la vision Mobilité, 2030 d’autres actions sont bien évidemment envisagées, pour l’ensemble de la Wallonie, et seront développées dans les mois à venir par les différents acteurs, notamment au travers du Schéma régional de Mobilité. L’objectif est de porter, en 2030, à 5 % la part modale du vélo dans les déplacements des Wallons et des Wallonnes. Dans ce contexte, l’aménagement de parkings sécurisés pour les vélos constitue l’une des actions prioritaires.

    Concernant les modalités de consultation et de prise en compte des besoins des cyclistes, j'invite l'honorable membre à consulter ma réponse à la question écrite n°216 de Monsieur Patrick LECERF disponible le site du Parlement de Wallonie.