/

Le budget de rénovation de la Collégiale Sainte-Croix de Liège

  • Session : 2017-2018
  • Année : 2018
  • N° : 215 (2017-2018) 1
  • Question écrite du 19/12/2017
    • de DEFRAIGNE Christine
    • à COLLIN René, Ministre de l'Agriculture, de la Nature, de la Forêt, de la Ruralité, du Tourisme, du Patrimoine et délégué à la Grande Région

    Les projets de rénovation de la Collégiale Sainte-Croix traînent depuis de nombreuses années. Fort heureusement, en février 2017, un accord entre la Région wallonne et la Ville de Liège a été trouvé afin de dégager près de 15 millions d’euros.

    Nous sommes ravis de constater que nos différents appels ont été entendus afin de sauver cet édifice millénaire.

    Où en sont les travaux ?

    Combien de temps vont-ils durer ?

    En quoi vont-ils consister ?

    Quelle sera la part du budget prise en charge par la Ville ?
  • Réponse du 10/01/2018
    • de COLLIN René

    Comme le sait l'honorable membre, le Gouvernement wallon a décidé, en mai 2017, d’envisager un accord-cadre pour ce bien repris sur la liste du patrimoine exceptionnel. Cet accord de principe a dû être formalisé par une convention, accompagné de toute une série d’informations et de décisions, dont un schéma directeur qui précise la nature, l’importance, le coût, la durée estimée, le calendrier de réalisation des travaux, l’identité de chacune des parties et le montant de leur intervention globale et annuelle.

    Ce 21 décembre 2017, huit projets d’accords-cadres ont reçu l’accord du Gouvernement, dont le dossier de la collégiale Sainte-Croix. Le schéma directeur du projet de restauration de la Collégiale prévoit des travaux de mise hors eau et le lancement des études dans le courant de l’année 2018. Le début effectif des travaux de restauration est prévu en 2019.

    Les travaux devraient s’étaler sur toute la durée de l’accord-cadre, soit une dizaine d’années, mais ces derniers pourraient se prolonger en fonction des découvertes et aléas qui seront rencontrés en cours de chantier. Le programme des travaux prévoit la restauration complète de l’édifice (gros œuvre et intérieur).

    Le Gouvernement wallon ayant décidé d’octroyer un montant de 1,5 million d'euros par an correspondant à un subventionnement à 95 % des travaux éligibles, la part communale devrait être, pour les parties subsidiées, de 5 % soit 78.947euros par an. Toutefois, ce montant pourrait être modifié en fonction de l’intervention d’autres partenaires ou simplement de la volonté de la Ville d’investir davantage dans la restauration du monument.