/

La canicule en Région wallonne

  • Session : 2017-2018
  • Année : 2018
  • N° : 403 (2017-2018) 1
  • Question écrite du 06/06/2018
    • de WAHL Jean-Paul
    • à GREOLI Alda, Ministre de l’Action sociale, de la Santé, de l’Egalité des chances, de la Fonction publique et de la Simplification administrative
    La Région a connu de fortes chaleurs dans les derniers jours. Y a-t-il eu des mesures de vigilance dans les maisons de repos et autres institutions ?

    Y a-t-il eu des campagnes d'information lors des pics de chaleur ?

    Y a-t-il des campagnes mises en place pour prévenir les citoyens des risques de déshydratation ?

    Madame la Ministre a-t-elle pu prendre contact avec son collègue de l'audiovisuel afin de voir si une campagne globale qui passerait sur les médias publics était envisageable ?

    A-t-elle dû mobiliser des ressources exceptionnelles, renforcer les services des urgences ou prendre d'autres mesures globales, comme le report de manifestations culturelles ou sportives ?

    Qu'en est-il également de ses contacts avec son collègue des Sports pour mettre en garde les personnes qui pratiquent un sport dans un des clubs wallons face au risque de la chaleur notamment par rapport à la respiration et à l'augmentation rapide du rythme cardiaque ?
  • Réponse du 21/06/2018 - Annexe
    • de GREOLI Alda
    Ces derniers jours et ces dernières semaines, aucun critère n’a été atteint en Belgique pour déclencher la phase « d’avertissement » du plan forte chaleur et pics d’ozone.

    Il n’y avait donc pas lieu de déclencher toutes les mesures que préconise l'honorable membre en Wallonie.

    Bien entendu, comme chaque année, tous nos opérateurs ont été informés en début de la période de vigilance, fixée au 15 mai, du déclenchement du plan forte chaleur et pics d’ozone (voir en annexe) et, un rappel des mesures de prévention a été réalisé.