/

La culture wallonne de sapins de Noël

  • Session : 2018-2019
  • Année : 2019
  • N° : 158 (2018-2019) 1
  • Question écrite du 16/01/2019
    • de LOUVIGNY Lyseline
    • à COLLIN René, Ministre de l'Agriculture, de la Nature, de la Forêt, de la Ruralité, du Tourisme, du Patrimoine et délégué à la Grande Région
    Afin de mieux positionner le sapin de Noël wallon face à ses concurrents européens, l’Union ardennaise des pépiniéristes a créé un label : la marque « véritable et éco responsable », qui regroupe des normes de qualité pour les sapins produits en Belgique.

    À combien s’élève la production annuelle wallonne de sapins de Noël ?

    Quelle proportion est destinée à l’exportation ?

    À combien s’élève la surface destinée à cette culture de sapins de Noël et où se localise-t-elle principalement ?

    À quelles obligations sont soumises les cultures de sapins pour être labellisées « véritable et éco responsable » ?

    Existe-t-il des obligations ou recommandations en matière de culture écoresponsable des sapins de Noël en Wallonie ?
  • Réponse du 01/02/2019
    • de COLLIN René
    La marque « véritable et éco-responsable » est issue d’une volonté des producteurs de sapins de Noël, membres de l’Union ardennaise des pépiniéristes (UAP), de mettre en avant un savoir-faire plus responsable, suite à une prise de conscience collégiale de leur rôle en tant qu’acteurs pour la préservation de la santé, de la biodiversité et de l’environnement. L’objectif est de mettre en avant leurs démarches entreprises vers une culture plus éco-responsable et non d’en faire un argument commercial (même si les producteurs reconnaissent que ceci est très bien perçu par le consommateur final).

    La culture s’étend en moyenne sur une rotation de 7 à 8 ans. Il est estimé qu’il y a environ 26 millions de sapins en production, pour une récolte d’environ 3,5 millions de sapins par an. L’estimation des exportations de sapins de Noël se situe entre 85 % et 90 % de la production. La surface mise en culture est de 3 120 hectares, dont 2 052 hectares en Province de Luxembourg, 963 hectares en Province de Namur et 91 hectares en Province de Liège.

    Pour être labellisés « véritable et éco responsable », les producteurs de sapins de Noël doivent :
    1 Diminuer les quantités de produits phyto sanitaires en n’utilisant pas d’herbicides lors des deux dernières années de culture ;
    2 Cesser les exportations de terre en s’engageant à ne pas prélever de motte pour la commercialisation ;
    3 Tenir un historique complet des intrants phytosanitaires tout au long de la culture, et limiter les dérives de pulvérisation par l’obligation de vérifier la vitesse du vent avec un anémomètre avant tout traitement phytosanitaire (certitude de ne pas dépasser les 20 km/h) ;
    4 Mettre les cultures dans leurs optimums physiologiques, par la prise et l’analyse d’échantillons de sols en année de plantation, afin de réaliser la fertilisation et les amendements, en parfaite adéquation avec les besoins des plantes ;
    5 A) Supprimer les plantations en zone d’habitat au terme de la culture en cours et/ou implanter de nouvelles plantations en respectant une zone tampon supplémentaire de 20 m par rapport à la limite de la zone d’habitat ;
    5 B) N’implanter des cultures de sapins sans zone tampon par rapport aux zones d’habitat qu’à condition qu’il s’agisse d’une culture biologique de sapins de Noël.

    Et facultativement, utiliser des chevaux de trait pour le nettoyage mécanique des parcelles, en alternative aux fauchages mécaniques, notamment les deux dernières années exemptes de traitements herbicides.

    En matière d’éco responsabilité pure, il n’y a pas d’obligation et/ou de recommandation, sauf pour les producteurs engagés volontairement dans la charte.

    Il faut toutefois noter que les producteurs de Sapins de Noël sont repris comme des agriculteurs/horticulteurs et sont donc soumis aux mêmes obligations/réglementations que ceux-ci.