/

Le développement d'un pré-RAVeL dans le sud Luxembourg

  • Session : 2017-2018
  • Année : 2017
  • N° : 69 (2017-2018) 1
  • Question écrite du 03/10/2017
    • de LECOMTE Carine
    • à DI ANTONIO Carlo, Ministre de l'Environnement, de la Transition écologique, de l'Aménagement du Territoire, des Travaux publics, de la Mobilité, des Transports, du Bien-être animal et des Zonings

    Que ce soit au départ d’ Etalle, de Virton, de Steinfort, ou d’un village environnant, force est de constater que c’est une vraie galère que de rejoindre Arlon en vélo. Récemment dans la presse, l’échevine de l’Urbanisme et du Tourisme du chef-lieu formulait le souhait de relier Arlon à Saint-léger pour rallier Ethe avec la piste cyclable existante. Elle soulignait par ailleurs l’intérêt que vous portiez à ce projet, la future liaison lente étant approuvée par le promoteur du golf à construire sur le site du Bois d’Arlon n’y étant sans doute pas étranger  !

    L’idée avancée est donc de réaliser un pré-RAVeL dans cette région du sud Luxembourg. En termes d’enjeux touristiques, économiques et environnementaux, mais aussi d’accessibilité à la ville d’Arlon, ce pré-RAVeL serait un plus indéniable pour cette partie du territoire où des efforts doivent être consentis pour développer des modes doux.
    En janvier 2017, l’aménagement d’un pré-RAVeL entre Vielsalm et St-Vith a été subsidié par votre département à hauteur de 107.990 euros, cet investissement visant notamment à développer le vélotourisme.

    J’en viens à mes questions.

    Monsieur le Ministre est-il effectivement favorable au développement d’un pré-RAVeL dans la région du sud Luxembourg ? Des subsides pourraient-ils être consentis  ? Des contacts ont-ils été noués avec les communes susceptibles d’adhérer à ce projet  ? Pour qu’il puisse être question d’une boucle pour les cyclotouristes l’empruntant, le maillage entre Saint-Léger et Ethe est-il prévu ?
  • Réponse du 24/10/2017
    • de DI ANTONIO Carlo

    Je suis effectivement favorable au développement d’un Pré-RAVeL en Sud Luxembourg, comme partout ailleurs où cela est possible en Wallonie.

    En matière de financement, je rappelle que les aménagements de type « Pré-RAVeL » sont réalisés par les communes, éventuellement avec des subsides wallons, tandis que les lignes « RAVeL » sont réalisés directement par les services de la Région wallonne.

    En ce qui concerne les subsides, plus de 150 communes ont répondu à l’appel à projets que j’avais lancé en juin dernier. Par celui-ci je souhaite favoriser principalement les communes qui réalisent des liaisons douces locales vers le RAVeL et les pré-RAVeL.

    Dans ce cadre les communes d’Arlon et de Saint Léger ont rentré un dossier.

    L’examen de ceux-ci est en cours à l’administration et je ne manquerai pas d’être attentif aux dossiers du Sud Luxembourg, comme aux autres.