/

L'école numérique en Wallonie

  • Session : 2017-2018
  • Année : 2018
  • N° : 510 (2017-2018) 1
  • Question écrite du 21/06/2018
    • de LEGASSE Dimitri
    • à JEHOLET Pierre-Yves, Ministre de l'Economie, de l’Industrie, de la Recherche, de l’Innovation, du Numérique, de l’Emploi et de la Formation
    J’ai pu lire récemment que la Région wallonne a sélectionné 325 écoles dans le cadre de l’appel à projets "École numérique 2018", ce qui représente un budget de 6,8 millions d’euros.

    Le fait de sélectionner des projets en fonction de leur pertinence est sans doute une bonne chose pour répondre à une réelle demande, mais cela engendre aussi une certaine inégalité entre les écoles. Le défi du numérique est en effet essentiel dans la société actuelle et il faudrait que toutes les écoles soient équipées de manière optimale.

    Ce plan s’inscrit aussi en partenariat avec la Fédération Wallonie-Bruxelles, notamment au niveau de la formation des enseignants sur ces nouveaux outils.

    Quelle est la situation du numérique dans les écoles wallonnes ?

    Combien d’écoles sont encore sous-équipées au niveau numérique ?

    Comment se passe la collaboration avec la Fédération Wallonie-Bruxelles sur ce projet "École numérique 2018" ?
  • Réponse du 17/07/2018
    • de JEHOLET Pierre-Yves
    Depuis 2011, le Gouvernement wallon, en synergie avec les communautés, a lancé plusieurs appels à projets « École Numérique » visant à impulser les usages numériques innovants au bénéfice de l’éducation dès le niveau maternel et jusqu’à l’enseignement supérieur. Cette procédure d’appel à projets ayant atteint sa maturité, elle est maintenant programmée annuellement et a été intégrée dans la stratégie « Digital Wallonia ».

    Cette action, coordonnée par une Task Force incluant autorités régionales et communautaires (entre autres l’administration en charge de l’enseignement), est affinée à chaque programmation. Ainsi pour la session 2018, une attention toute particulière a été portée vers les établissements n’ayant pas encore été lauréats dans les programmations précédentes.

    Bien sûr, l’idéal serait de pouvoir équiper l’ensemble des écoles avec du matériel permettant l’apprentissage du, par et pour le numérique. Je rappelle cependant que cet équipement est à la seule charge de la Wallonie qui dispose d’un budget conséquent (l'honorable membre évoque 6,8 millions, mais en prenant en compte la provision pour dépassement, il faut estimer ce montant à près de 7,5 millions d’euros). Celui-ci ne permettant pas de répondre à l’ensemble des demandes, un jury délibère sur base de critères objectifs afin de désigner les lauréats. La qualité du projet pédagogique que doit soutenir le matériel demandé est alors en effet un élément prépondérant dans ce classement et ce n’est pas par hasard. En effet, les conclusions tirées de l’expérience des premiers plans d’équipement en Wallonie ont démontré le rôle central de l’équipe et du projet pédagogiques pour une utilisation optimale du matériel (adapté) fourni et donc une utilisation optimale des moyens publics.

    D’après les retours recueillis lors des opérations précédentes, il est également à noter que ces projets ont souvent été le ferment de la mise en place durable de pratiques pédagogiques enrichies par les équipes ayant participé à ces projets. Ces projets s’enracinant donc dans la durée, la portée de ces projets dépasse de loin la période de projet proprement dite.

    Ces retours ont aussi confirmé que les besoins en équipements informatiques sont assez diversifiés selon les projets, et que surtout, l’accompagnement technique et pédagogique est une clé importante du succès.

    Concernant maintenant le taux d’équipement des établissements, si la Région est proactive, au travers d’un accord de coopération datant de 2005, dans la mise en place d’équipements numériques à destination des écoles wallonnes, elle n’est pas la seule à investir dans ces équipements. En effet, il est aussi du ressort des établissements scolaires, au travers de leur financement, d’investir dans ces technologies et dans l’accès aux ressources numériques, dont l’Internet.

    Le baromètre 2018 « Education & Numérique » a d’ailleurs mesuré ce niveau d’équipement et d’usages numériques des établissements scolaires et des enseignants. Outre de très nombreux indicateurs et comparaisons, qui devraient répondre aux questionnements, le baromètre, à parcourir en ligne sur la plate-forme digitalwallonia.be, propose également une étude très poussée sur les enjeux du numérique à l’école et des recommandations prioritaires pour les actions à mettre en œuvre.

    Parmi ces recommandations, outre la constatation qu’il reste des efforts à fournir pour que toutes les écoles disposent de l’infrastructure numérique adaptée, la formation de l’enseignant, tant au niveau de la formation initiale dans les hautes écoles et les universités qu’en cours de carrière, est manifestement le domaine qui appelle les réactions les plus urgentes.

    Si la Région continue à investir dans la formation au TICE des enseignants au travers de ses centres de compétence et du soutien aux activités d’ASBL actives dans ce domaine, la formation (tant initiale que continue) semble toujours, selon ce baromètre, être peu fournie ou peu adéquate au vu des besoins exprimés par les enseignants eux-mêmes.

    Il apparait également que pour soutenir activement ces initiatives, il est indispensable de mettre à disposition des enseignants des conseillers pédagogiques qui pourront les aider à découvrir les ressources et les méthodologies qui permettent de tirer au mieux profit de ces équipements.

    Ces deux derniers points sont situés dans le champ de compétences des Communautés, mais nous sommes particulièrement attentifs à leur évolution, l’éducation au numérique dès le plus jeune âge ayant été identifiée comme l’un des enjeux majeurs à relever pour que la Wallonie accomplisse sa transformation numérique.