/

Les chiffres du dépistage du cancer du sein en Wallonie

  • Session : 2021-2022
  • Année : 2021
  • N° : 89 (2021-2022) 1

1 élément(s) trouvé(s).

  • Question écrite du 20/10/2021
    • de AHALLOUCH Fatima
    • à MORREALE Christie, Ministre de l'Emploi, de la Formation, de la Santé, de l'Action sociale, de l'Egalité des chances et des Droits des femmes
    Actuellement, moins de 10 % des femmes de 50 à 69 ans à Bruxelles et en Wallonie acceptent l'invitation du Gouvernement à bénéficier d'un dépistage gratuit du cancer du sein. Ce chiffre est très en dessous des recommandations européennes.
     
    Or, chaque année, plus de 11 000 personnes en Belgique sont touchées par le cancer du sein. Grâce au mammotest, le cancer du sein peut être détecté à un stade précoce, avant même l'apparition des premiers symptômes. Détecté tôt, le cancer du sein peut être guéri dans 9 cas sur 10.
     
    Comment expliquer le faible taux de dépistage du cancer du sein alors qu'il est gratuit ?
     
    Que compte mettre en place Madame la Ministre pour augmenter les dépistages vu le nombre de cas de cancers du sein par an, outre ce qui existe déjà ?
     
    A-t-elle déjà abordé le point en CIM Santé avec le ministre fédéral de la santé, qui pourrait recommander une prescription automatique du mammotest auprès des généralistes pour les femmes entre 50 et 69 ans ?