/

Thalys wallon.

  • Session : 2007-2008
  • Année : 2008
  • N° : 340 (2007-2008) 1

2 élément(s) trouvé(s).

  • Question écrite du 17/03/2008
    • de CASSART-MAILLEUX Caroline
    • à ANTOINE André, Ministre du Logement, des Transports et du Développement territorial

    Lors d'une précédente intervention, Monsieur le Ministre a précisé que le bilan global de Thalys pour 2005 était positif et qu'il comptait une croissance du chiffre d'affaires et de la fréquentation.

    Toutefois, un bémol était apporté concernant la dorsale wallonne.

    Le contrat de gestion conclu entre le Gouvernement fédéral et la SNCB prévoyait d'organiser, jusqu'au 31 décembre 2007, au minimum un aller-retour Thalys par jour entre Liège-Guillemins, Namur, Charleroi et Mons à destination finale de Paris.

    Monsieur le Ministre peut-il m'indiquer la suite qui a été donnée à ce contrat de gestion ? Le Thalys wallon est toujours d'actualité. Dès lors, sur quelle contrat se base t il ? Monsieur le Ministre a-t-il examiné avec la SNCB les mesures qui pourraient être mises en œuvre afin d'assurer la pérennisation de la relation Thalys sur la dorsale wallonne ?

    Quel est le bilan, pour ces trois dernières années, de la fréquentation du Thalys wallon ? Quelle(s) conclusion(s) pouvons-nous en tirer ? Des mesures particulières sont-elles envisagées afin d'augmenter, de façon significative et durable, les navetteurs de cette dorsale ?
  • Réponse du 30/04/2008
    • de ANTOINE André

    Le Gouvernement wallon s'est toujours montré attentif au maintien des relations Thalys sur la dorsale wallonne.

    En 2004, afin d'augmenter l'attractivité de la liaison Thalys sur la dorsale wallonne, le Gouvernement wallon avait financé une campagne de communication qui n'avait toutefois pas permis d'augmenter la fréquentation de façon significative et durable. Cela ne plaide pas en faveur du renouvellement d'une telle campagne qui, complétée par une étude sur les améliorations possibles à apporter sur la relation, avait tout de même coûté 730.000 euros.

    Depuis 2006, le Thalys wallon se porte mieux et connaît une évolution positive, tant au niveau de sa fréquentation que de son chiffre d'affaire. La fréquentation sur la relation wallonne a encore augmenté de 6% en 2007 pour atteindre un taux de remplissage de 54%. Ces bons résultats réalisés par le Thalys wallon en 2006 et 2007 devraient suffire à garantir sa pérennité pour les prochaines années et son inscription dans le prochain contrat de gestion entre la SNCB et le Gouvernement fédéral, en cours de discussion,

    En attendant la conclusion de ce nouveau contrat de gestion, les dispositions de l'ancien contrat de gestion ont été prolongées, en ce compris celles qui prévoient d'organiser au minimum un aller-retour Thalys par jour entre Liège-Guillemins, Namur, Charleroi et Mons, à destination finale de Paris.