/

La distribution de drapeaux wallons à l'occasion de journées sportives

  • Session : 2009-2010
  • Année : 2010
  • N° : 170 (2009-2010) 1

2 élément(s) trouvé(s).

  • Question écrite du 24/03/2010
    • de LENZINI Mauro
    • à ANTOINE André, Ministre du Budget, des Finances, de l'Emploi, de la Formation et des Sports

    La nouvelle saison du cyclisme professionnel vient juste de démarrer par les classiques et traditionnellement ce sont les courses flamandes qui occupent les premiers week-ends du calendrier, avec comme à l’accoutumée une forte présence de drapeaux flamands tout au long du parcours et c'est bien là le droit de nos amis du nord de manifester leur joie.

    Ce qui m'a par contre dérangé ces dernières années c'est cette présence submergeante de lions noirs lors des courses ardennaises.

    La retransmission télévisée, fin avril, de la flèche wallonne et de la reine des classiques « Liège - Bastogne - Liège » offre une vue souvent magnifique de notre belle région au printemps. Cette opportunité qui nous est donnée de mettre en valeur la beauté des paysages wallons et aussi de soutenir nos coureurs locaux devrait nous inciter à favoriser une présence de drapeaux wallons le long de nos routes.

    Serait-il possible d’envisager une action de distribution de drapeaux wallons pour ces journées sportives et festives afin de mettre en valeur notre belle région aux yeux des téléspectateurs de Belgique et d'ailleurs ?
  • Réponse du 06/05/2010
    • de ANTOINE André

    Comme beaucoup de nos concitoyens, l'honorable Membre s'étonne de la présence massive de drapeaux flamands lors de nos courses cyclistes en Région wallonne. Cet attachement affiché à la Communauté flamande est également de mise lors d'épreuves qui se déroulent hors de nos frontières.

    Dès lors, pourquoi s'en offusquer. Nous ne pouvons pas interdire à un supporter d'afficher les couleurs de son équipe favorite ou de baisser le pavillon de son pays ou de sa région d'origine ... L'honorable Membre doit se rappeler : « Wallonie, terre d'accueil ».

    Mais, comme il le sait certainement, des organisations profitent de ces manifestations à très forte médiatisation pour déployer un message plus nationaliste en distribuant massivement des drapeaux. Pour preuve, lors du dernier Tour des Flandres, le parti Belgische Alliancie avait distribué des drapeaux belges qui, comme on a pu le constater, côtoyaient les drapeaux flamands à l'approche de la ligne d'arrivée.

    En ma qualité de Ministre des Sports, il ne m'incombe pas de promouvoir l'image de la Wallonie par une invasion de drapeaux conférant l'impression d'une identité wallonne affirmée lors de manifestations sportives.

    Je laisse ce soin à d'autres. Il serait plutôt intéressant de se demander s'il convient de rentrer dans pareil type de surenchères. Le sport ne doit pas devenir l'outil d'une politique identitaire, même si, indirectement, il peut y contribuer.

    Par contre, dans le cadre de mes compétences, favoriser l'émergence de sportifs wallons de haut niveau, encourager l'organisation d'épreuves sportives de renommée internationale sur notre sol, contribueront plus, j'en suis convaincu, à la publicité de notre Région et au renforcement d'une identité wallonne forte, que la démonstration parfois trop écrasante d'un attachement de façade.

    J'invite l'honorable Membre à suivre la prochaine édition de la Flèche wallonne dont le logo sera une référence on ne peut plus explicite à la Région wallonne, qui sera le parrain officiel de cette épreuve pour les 3 prochaines années. J'ose espérer qu'une victoire wallonne viendra rehausser le tout.