/

Le soutien économique aux professions réglementées de soins de santé en réponse à la crise du Covid-19

  • Session : 2019-2020
  • Année : 2020
  • N° : 140 (2019-2020) 1

1 élément(s) trouvé(s).

  • Question écrite du 23/03/2020
    • de VANDORPE Mathilde
    • à MORREALE Christie, Ministre de l'Emploi, de la Formation, de la Santé, de l'Action sociale, de l'Egalité des chances et des Droits des femmes
    Pour lutter contre la propagation du virus, depuis ce mercredi midi, la Belgique est entrée en confinement. En conséquence, certaines professions et activités travaillent au ralenti ou sont à l'arrêt, avec tout l'impact que cela a sur le plan économique.

    Afin de faire face à cette situation exceptionnelle, la Wallonie a pris, le 18 mars dernier, certaines mesures de soutien au secteur économique et social. Un budget total de 350 millions d'euros devrait ainsi être débloqué.

    Parmi les mesures annoncées, le Gouvernement wallon accordera une subvention unique et forfaitaire de 5 000 euros pour tous les commerces et services obligés de fermer leurs portes. Selon les estimations du Gouvernement wallon, ces subsides pourraient être attribués à 48 980 bénéficiaires potentiels.

    Je suis interpellée par de nombreux kinésithérapeutes, ostéopathes et autres professionnels de soins. Ces professions pourront-elles prétendre à la subvention forfaitaire annoncée, et si oui, à quelles conditions ?

    En effet, la presse s'est faite l'écho de la situation spécifique des salons de coiffure, qui recevront quant à eux une aide de 2 500 euros, puisqu'ils continuent de travailler en étant contraints de ne recevoir qu'un seul client à la fois. Qu'en sera-t-il pour les professions réglementées des soins de santé ?

    Madame la Ministre peut-elle clarifier les choses à ce propos, et m'indiquer si des mesures spécifiques de soutien à ces professions sont également prévues ?