/

Pétition pour l’interdiction du gavage forcé des canards et des oies en Wallonie


Déposée par Sarah Bodart le 18/05/2022 | 1030 signatures

Date de clôture : 31/12/2022

GAIA s’associe à l’UWPA – Union Wallonne pour la Protection Animale et la FéFRACAF – Fédération Francophone des Refuges Agréés pour Chevaux et Animaux de Ferme, et demande l’interdiction du gavage forcé des canards et des oies en Wallonie. Malgré les études scientifiques qui condamnent la pratique du gavage forcé, une pétition rassemblant 82 089 signatures, les images choquantes sur la production de foie gras « artisanal » diffusées par GAIA en 2021 et une enquête Ipsos indiquant que seul 15% des wallons soutiennent cette production (Ipsos : 2022), le gavage des oies et des canards reste autorisé en Wallonie.

La Ministre wallonne du Bien-être animal, Madame Tellier, n’ayant pas pris position en faveur d’une interdiction du gavage, les associations de protection animale et les signataires de cette pétition vous invitent, Monsieur le Président du Parlement de Wallonie, Mesdames et Messieurs les Députés, à prendre officiellement position et à – enfin – mettre un terme à cette méthode de production causant des souffrances évitables à des dizaines de milliers de canards et d’oies gavés chaque année en Wallonie.

UNE MÉTHODE DE PRODUCTION ENTRAINANT DE GRAVES SOUFFRANCES, AVÉRÉE SCIENTIFIQUEMENT - Le gavage engendre une forte dégradation du bien-être des canards. Dans sa dernière étude scientifique, le professeur D. Broom, une autorité scientifique de notoriété mondiale, souligne que le foie hypertrophié des canards gavés atteindra presque 10 fois son volume normal et engendrera des problèmes pulmonaires et locomoteurs. Sur la période de gavage (12 jours), le taux de mortalité des oiseaux est 10 à 20 fois plus élevé que dans les élevages de canards de chair.
LA WALLONIE EN RETARD - Si la région de Bruxelles-Capitale et la Flandre ont interdit le gavage forcé et amorcent une réflexion sur une interdiction de la vente de foie gras, la Wallonie ne se positionne pas en faveur du bien-être animal dans le cadre de ce dossier et ferme les yeux sur cette maltraitance déjà interdite dans 12 pays de l'UE. La Wallonie, qui se targue d’être avant-gardiste en matière de bien-être animal, devrait suivre les évolutions sociétales et légiférer rapidement afin de retrouver ses lettres de noblesse.
UN ENCADREMENT ET UN SYSTÈME DE CONTRÔLE INEFFICACES - Madame Tellier mise sur l’encadrement et le contrôle des éleveurs. Une stratégie inadaptée et inefficace, la pratique du gavage étant problématique en soi. Seule son interdiction permettra d’épargner aux animaux ces souffrances.
DES ALTERNATIVES EXISTENT - Il est possible de produire du foie gras sans recourir au gavage des palmipèdes, en ajoutant des ingrédients au foie sain, après l’abattage. Cette méthode de production, qui commence à se développer, permet de réduire considérablement les souffrances occasionnées aux animaux.
Mesdames, Messieurs les Député(e)s, nous vous remercions par avance pour l’attention que vous porterez à cette initiative et la suite que vous y réserverez.

Je partage cette pétition